Technique d’éducation canine: La règle des 3D

technique d'éducation canine

L’éducation canine n’est pas toujours chose aisée. Chaque chien ayant sa propre et précieuse personnalité, il vous faudra faire preuve d’écoute, de patience, et bien entendu de beaucoup d’amour afin de construire une relation de compréhension entre vous, et votre chien adoré. 

Et pour cela, rien de tel que de structurer vos enseignements, en progressant au rythme de votre compagnon à quatre pattes ! 

Sur certains points, l’éducation d’un chien peut se comparer à l’éducation d’un enfant. Revenons quelques instants en arrière, et profitions de la douce nostalgie de notre enfance, afin de revoir … Notre apprentissage des chiffres. 

Pour apprendre les divisions, il nous a fallu passer par l’apprentissage des additions, des soustractions, et des multiplications (Tâches bien complexe, à l’époque) avant d’arriver finalement aux divisions. 

Ce processus est le même avec nos amis canins ! Par exemple, pour arriver à un Rappel efficace avec votre chien dans n’importe quelles situations, il vous faut commencer par une assimilation chez vous. Puis dans un environnement faible en stimuli avant d’augmenter progressivement les distractions, jusqu’à arriver à un Rappel totalement acquis. 

La règle des 3D résume ce processus d’apprentissage dans l’éducation canine en 3 étapes.

La règle des 3D

Afin de faciliter l’assimilation d’une nouvelle demande par votre chien, ou bien dans le but d’en renforcer une existante, structurez vos apprentissages en 3 étapes distinctes; 

  • La durée
  • La distance
  • Les distractions
homme chien foret

La durée

Au fur et à mesure, augmentez la durée de vos demandes avant de récompenser votre chien. Le but ici étant de l’habituer à vous prêter son attention jusqu’au signale donné. 

Par exemple pour le « Assis« , dans un premier temps récompensez votre chien dès qu’il s’assoit. Puis augmentez progressivement le temps entre chaque récompense. Demandez-lui de s’asseoir pendant 5 secondes fixement en restant concentré, puis 10 secondes, puis 15, et ainsi de suite. 

La distance

Lorsque votre chien est capable de réaliser l’action souhaitée jusqu’à votre signal, sans relâchement, il est temps de passer à l’étape suivante. 

Petit à petit, augmentez progressivement la distance entre votre chien et vous. 

Prenons un exemple avec le « Pas bouger« . Commencez au contact de votre chien, et demandez-lui de rester à sa position fixe à l’aide du mot-clé que vous aurez désigné à cette fin. Dans un premier temps éloignez-vous de 3 à 4 pas avant de donner le signal de relâchement, en récompensant votre chien. Augmentez progressivement la distance, jusqu’à ce que votre chien vous prête son attention où que vous soyez, jusqu’à votre signal. Récompensez systématiquement les réussites de votre chien, afin de le conforter dans sa bonne attitude !

Vous pouvez à cette étape cumuler la durée à la distance, en répétant quotidiennement (si possible :)) de courtes séances d’entraînements afin d’habituer votre chien à une écoute familière. Votre attitude est un des facteurs de communications premiers que votre chien comprend, en cas d’échecs reprenez avec tendresse l’exercice en mettant l’accent sur les réussites ! 

Les distractions

Une fois un exercice assimilé par votre chien, aussi bien dans la durée que dans la distance…  Vous pouvez commencer à complexifier les choses en y ajoutant des stimuli ! Votre imagination sera la seule limite de cette étape. 

Commencez progressivement en proposant l’exercice assimilé à votre chien dans un environnement inhabituel, en présence de personnes familières. Puis dans un parc, ou en présence d’autres chiens. À vous d’improviser en fonction des situations ! 

Encore une fois, ne punissez jamais l’échec de votre chien. Il n’en résulterait qu’une image négative qui ne bénéficierait pas à un apprentissage concluant. Revenez tout simplement à des situations moins complexes, en mettant l’accent sur les réussites de votre compagnon adoré !

Articles liés

Réponses