Mon Chien Mange Tout Ce Qu’il Trouve, Et Même Du Bois ! | Pourquoi, Et Comment Réagir ?

Pourquoi mon chien mange du bois ?

Le chien, de par sa nature est un animal très curieux. Et parfois, certains encore plus curieux, ont la petite manie de découvrir ce qui les entoure, en mangeant tout ce qu’ils trouvent ! Certains chiens mangent les poubelles, d’autres peuvent manger leurs excréments, ou même du bois ! Ce comportement, fréquent chez le chiot lors de sa phase de développement dites « orale » (semblable à un enfant qui ressent le besoin d’éprouver ce qui l’entoure par le toucher), peut devenir plus problématique, voire dangereux à l’âge adulte. Plongeons ensemble dans les détails de cette gourmandise particulière ! 

Pourquoi mon chien mange t-il tout ce qu'il trouve ? Ou le syndrome de Picca

Avez-vous déjà entendu parler du syndrome du Pica ? On pourrait croire à un drôle nom d’oiseau, et pourtant … 

Le Pica est un comportement alimentaire, qui consiste en l’ingestion d’objets ou substances non-comestibles, et de ce fait, non-nutritives (n’apportant rien à votre ami canidé). Les chiens atteints du syndrome du Pica sont donc amenés à manger tout ce qu’ils trouvent; du bois, de l’herbe, du plastique, des tissus, leurs jouets, des excréments, et la liste s’étendra en fonction de votre environnement. 

En éducation canine, afin de modifier un comportement il convient avant toute chose d’en définir la cause; autrement dit la « source motivante ». 

Dans le cas du syndrome du Pica, un chien qui mange tout ce qui passe devant lui peut-être motivé par différentes causes; 

Votre chien cherche-t-il peut-être simplement votre attention ? Si votre petit malin a compris que lorsqu’il ingérait quelque chose de non-comestible il obtenait votre attention, ce dernier risque très probablement de réitérer ce comportement afin d’obtenir ce qu’il aime par dessus-tout : de l’interaction avec vous ! (mais certes, pas des plus agréables) 

Les chiens sujets à l’anxiété sont également susceptibles de faire preuve du syndrome du Pica. Que ce soit par anxiété temporaire (par exemple lors de vos absences) ou continue (un environnement mal adapté, des peurs ancrées par de mauvaises habitudes, etc), il vous faudra dans un premier temps traiter la cause de ce mal-être, avant que votre chien puisse reprendre une alimentation plus « basique » et régulière. 

Une mauvaise gestion de la frustration de votre chien peut-également induire une réaction du type « les choses ne se passent pas comme je le souhaite, du coup je vais grignoter tout ce qui me passera sous le museau ! ». Le syndrome du Pica servira alors ici d’exutoire à l’énergie mal canalisée de votre chien. 

L’ennui chez le chien, peut également être quelque chose de terrible (pour lui, comme pour votre mobilier). Si votre compagnon canidé n’est pas suffisamment stimulé aussi bien physiquement que mentalement, chaque jour … Vous risquez de remarquer son trop-plein d’énergie non défoulé par des petits trous dans vos tapis, meubles, chaussures, et autres phénomènes « étranges » lorsque vous avez le dos tourné 

Le fait que votre chien mange tout ce qu’il trouve est peut-être pour lui une manière de parler avec vous, et potentiellement de quelque chose qui ne va pas. Lorsque vous aurez identifié la cause de ce comportement du Pica, vous pourrez alors venir travailler sur la source de ce comportement, et ainsi le modifier, plutôt que de chercher à en empêcher les conséquences.

Pourquoi les chiens mangent-ils du bois ?

Aux yeux de nos amis chiens pro-machouilleurs, le bois est une matière assez attirante de par sa nature. 

Résistant, mais friable,  avec un bon p’ti goût certain, et qui garde les odeurs, c’est une matière de prédilection pour se faire les crocs à défaut de mieux, mais qui peut également se révéler (très) embêtante

Le problème avec le bois, c’est qu’il n’est pas la meilleure chose pour votre chien. Il est assez courant qu’un chien mâche du bois, surtout si vous utilisez des bâtons ou des petites bûches que vous lui lancez lorsque vous jouez à « va chercher », mais votre chien vous remerciera si vous l’aidez à se débarrasser du bois.

Le souci que pose le fait que votre chien mange du bois est double

Premièrement, de petits morceaux de bois peuvent loger des échardes dans la gueule et l’œsophage, causant des dégâts. Deuxièmement, les gros morceaux de bois peuvent causer des problèmes encore plus graves, notamment des perforations des intestins ou de la paroi de l’estomac, et l’obstruction des intestins de votre chien.

Chien qui mange du caca - Pourquoi ?

Le fait que votre chien mange ses propres excréments, ou ceux d’autres chiens, chats ou autres, n’est pas vraiment un bon signe en règle général. Pouvant potentiellement traduire une carence nutritionnelle que votre chien essayerait de compenser par ce qu’il sent être bon pour lui; il est cependant important de faire une différence

Si votre chien se met brusquement, et fréquemment à manger des excréments sans être coutumier de ce comportement, je vous recommande fortement d’en parler à votre vétérinaire. Vous pourrez ainsi travailler ensemble à répondre aux besoins spécifiques de votre chien. 

Un chiot ou un chien qui aura gardé l’habitude de manger ses selles depuis l’enfance peut en revanche signifier un mauvais souvenir de son apprentissage de la propreté. Il arrive malheureusement fréquemment, que les chiots se retrouvent à manger leurs excréments afin d’effacer leur « bavure » souvent punie lors de leurs premiers pas. Et comme la dernière chose que votre chien souhaite, c’est bien de vous voir en colère… Il ferait à peu près tout pour vous éviter ça. 

Ce réflexe, acquis lors d’une mauvaise communication, peut bien-entendu être corrigé. Le renforcement positif, ainsi que des indications éducatives cohérentes vous permettront d’amener petit à petit votre chien, à se sentir plus à l’aise avec ses besoins naturels ! Nous y reviendrons un peu plus bas.

 

Pourquoi les chiens mangent-ils de l'herbe ?

Parfois, nos amis à quatre pattes carnivores se transforment le temps d’une touffe d’herbe en machouillant herbivore. 

Bien qu’aucune certitude n’est été établie à ce sujet, quelques hypothèses ont cependant pu être avancées; j’imagine que vous avez déjà pu entendre parler d’un chien qui cherche à se « purger » ? 

Lorsqu’un chien subit des douleurs d’estomac, il peut être tenté de chercher à se faire vomir par l’ingestion rapide d’une bonne quantité d’herbe. Cette dernière viendra irriter les parois de l’estomac du chien, qui régurgitera ainsi ce qui lui posait souci. De manière occasionnelle ce comportement n’a rien de préoccupant

Mais si vous remarquez que votre chien mange de l’herbe de manière récurrente, vous devriez faire preuve de vigilance. Ces douleurs abdominales peuvent être la conséquence de maladies digestives plus importantes, ou d’une intolérance alimentaire qu’il vous faudra identifier avec l’aide de votre vétérinaire. 

Mon chien mange des cailloux -Pourquoi ?

On dit que les goûts et couleurs sont propres à chacun, adage qui se prête également parfaitement à nos amis les chiens. 

Un chiot qui découvre son environnement lors de sa phase « orale » peut-être tenté de manger des cailloux, juste pour voir. Mais si en revanche ce comportement perdure et devient récurrent, il vous faudra vous demander si votre chien ne cherche pas à vous faire passer un autre message, à sa manière.  

Par exemple, un chien qui passe de nombreuses heures seul ou qui ne reçoit pas assez d’attention peut consommer des pierres ou d’autres aliments non comestibles (ainsi que de nombreux autres comportements inappropriés) pour attirer l’attention de leur tuteur. Rappelez-vous : votre chien préférera être puni plutôt que de ne recevoir aucune attention de votre part ! 

Certains problèmes de santé peuvent expliquer également ce phénomène : anémie, carence alimentaire, troubles digestifs ou encore présence de parasites (vers) digestifs…

Naughty dog in home kitchen

Que risque votre chien à manger tout et n'importe quoi ?

Sur le long terme, les risques qu’encourt un chien atteint du syndrome du Pica sont loin d’être négligeable. Si votre chien a l’habitude de manger tout ce qu’il trouve, je vous conseille fortement de garder un œil en permanence sur votre compagnon à quatre pattes, le temps de réguler son alimentation. 

Parmi les dangers les plus fréquents, on retrouve notamment : 

  • Infections et parasites contenus dans la terre, l’herbe, ou tout autre objet avalé.
  • Intoxication alimentaire, empoisonnement. Certaines substances peuvent se révéler être extrêmement nocives pour les chiens, et atteindre gravement à leur santé.
  • Irritation des tissus digestifs et intestinaux.
  • Occlusion digestive ou sub-occlusion digestive : lorsque le système digestif se retrouve bloqué par un objet (ficelle, cheveux, plastique, bout de tissu, etc)
  • Perforation de l’oesophage, de l’estomac ou de l’intestin (objet tranchant)
  • Usure précoce de l’émail des dents, voire fracture dentaire, en cas d’ingestion d’objets très durs

Comment prévenir, et anticiper ce comportement

Comme vous vous en doutez sûrement, il n’est pas évident de surveiller constamment, et ce à chaque seconde, ce qui s’approche de près ou de loin des crocs de son chien. D’autant plus dans le cas d’un chiot, qui ressentira le besoin impétueux de découvrir les choses qui l’entourent par le biais de sa mâchoire. 

En revanche, il est possible de mettre en place quelques précautions !

Bien amenées, celles-ci diminueront grandement les chances que votre chien mange quelque chose qu’il n’aurait pas dû. Notamment sur des produits dangereux.

Sécuriser l'environnement

Ici, la règle de base sera relativement simple dans son concept : ne tentez pas votre chien inutilementC’est un fait avéré maintenant, les chiens et en particulier les chiots, ont la fâcheuse tendance à grignoter tout ce qui dépasse.

Entre un coin de meuble, des câbles/fils qui traînent, ou une chaussure qui avait la malchance d’être là, votre chien ne fera que peu de différences, et risque d’y voir une forte invitation ! Le mieux reste encore de protéger vos meubles et tapisseries, et de mettre hors de portée ou en hauteur ce qui peut l’être. Cette simple action peut sauver bon nombre de chaussures, et éviter quelques autres situations désagréables. 

Par ailleurs, certaines plantes ou fleurs comme le muguet, le lis, le ficus, la tulipe, la jonquille, le rhododendron, et d’autres peuvent avoir de graves effets négatifs sur la santé de votre chiot s’il venait à les ingérer. Avoir des plantes chez soi est une très bonne chose, mais à placer hors de portée de votre chien. 

Il en va de même bien entendu pour les produits toxiques du type insecticides, produits nettoyants, etc … Si possible, en hauteur, et à l’abri d’un placard précautionneusement fermé.

Si votre chiot a tendance à dévorer tout ce qu’il trouve chez vous lorsque vous avez le dos tourné, veillez lors de vos absences à laisser le moins de choses possible dans sa zone d’action ! Voir à restreindre l’accès à pièces « sécurisée » afin d’éviter tout fâcheux accident.

Lors des promenades

Le monde extérieur peut potentiellement regorger de diverses tentations, pour un chien quelque peu curieux. Mal cadrée, cette habitude peut vite rendre vos balades bien moins sereines que ce quelles pourraient être ! 

Difficile de lâcher son chien même en pleine nature, lorsque ce dernier à l’habitude de manger tout ce qui lui passe sous la patte; des poubelles un peu trop accessibles, aux excréments d’autres chiens, jusqu’aux assiettes aux odeurs alléchantes d’une terrasse non-loin …

Pour pouvoir corriger cette gourmandise (parfois) mal placée, il vous faudra construire de nouvelles habitudes positives avec votre chien, et les ancrer dans votre quotidien. Dans un premier temps, vous équiper d’une laisse lors de vos sorties (même en pleine nature) peut s’avérer utile. Vous pourrez ainsi réguler les élans impétueux de votre chien dans sa course à la mâchouille, et lui faire comprendre ainsi, l’attitude que vous souhaiteriez qu’il adopte dans cette situation. 

Les indications éducatives vous serviront par ailleurs à déterminer les limites, et à ancrer ces nouvelles habitudes positivement. L’utilisation du « Tu laisses » et du « Non » bien amenés, permettront à votre chien d’assimiler que l’action qu’il vous propose n’est pas celle que vous attendez de lui. En retour, la récompense du comportement attendu permettra à votre chien d’adopter celui qui lui bénéficiera le plus : l’attitude qui vous met le plus en joie ! Nous reviendrons un peu plus bas sur ces indications éducatives.

Et surtout ... Rester cohérent !

L’ingrédient essentiel à toute bonne éducation canine sur le long terme reste : la cohérence. Ce qui implique de ne jamais faire d’exception quant à vos propres limites ! 

Comment en vouloir à votre chien de réclamer à manger avec insistance lorsque vous êtes à table, ou bien dans la cuisine, si par le passé vous lui avez fait comprendre que cette attitude était récompensée de succès ? Mieux vaut attendre un moment qui ne soit pas contraignant, et où vous pourrez choisir exactement quoi lui donner ! Vous répondrez à la gourmandise de votre chien, dans le respect des attentes de chacun. 

En d’autres termes, un chien aura tendance à reproduire tout comportement lui procurant ce qu’il souhaite avec succès, et à délaisser ceux qui ne répondront pas à ses attentes. 

D’où l’importance de créer des instants positifs, et de récompenser les bonnes actions de votre chien. En ignorant systématiquement le comportement que vous souhaitez changer (ce qui veut dire ne pas regarder, ne pas parler ni toucher !), votre chien adoptera progressivement l’attitude que vous lui proposerez, si tant est quelle répond à ses envies !

Apprendre les indications de renoncement à son chien

Les indications éducatives - Ou comment modérer les plus gourmands

Comme nous avons pu le voir plus haut, les indications éducatives viendront jouer un rôle de garde-fou lorsque votre chien tentera de manger de tout et de trop. Pour cela, il vous faudra suivre un processus d’apprentissage progressif afin d’ancrer ces indications en habitudes pour votre chien; et ainsi, pouvoir s’en servir afin de prévenir des comportements plus contraignants. La règle des 3D viendra prendre toute son importance dans le processus d’apprentissage.

Apprendre le "Tu laisses" - ou le "Pas toucher"

Apprendre le « tu laisses », ou le « pas toucher » à votre chien vous simplifiera grandement la vie, vous permettant d’interrompre un élan ou une action en cours. Afin que vous puissiez vous reposer sur ces indications en cas de forts stimuli, il vous faudra dans un premier temps créer un conditionnement simple pour votre chien : renoncer = c’est gagné ! 

Dans ce but, récompensez et félicitez toute action de renoncement de la part de votre chien lorsque vous le lui demandez par un « tu laisses » ou « pas toucher ». En échange, proposez-lui une douce friandise plus adaptée à son estomac. La répétition de cette action créera rapidement ce fameux conditionnement du : si je m’arrête dans cette action, je peux avoir mieux  ! (une friandise dans un premier temps, mais surtout, votre approbation) 

L'utilisation du "Non" avec votre chien

On peut parfois oublier l’utilité première du « non » à son chien, qui est de poser des limites claires, sécurisantes, et parfois oui, nécessaires. Dans cette optique, il vous faudra (ré)apprendre à votre chien le sens véritable du « non », ainsi que son utilisation à bon escient. 

Une fois le « non » correctement assimilé par votre chien, vous pourrez rediriger son action en cours vers le comportement désiré, et félicitez joyeusement votre ami canidé pour ses efforts. Après quelques répétitions, vous pourrez observer le « non » progressivement se transformer en « ouiii !! » 

Le retour au calme grâce au "Stop"

Apprendre l’indication du « Stop » à votre chien est un excellent moyen d’interrompre une action en cours, ou bien une volonté de faire. Correctement assimilée, cette dernière peut littéralement sauver la vie de votre chien en fonction des situations. Et vous pourrez par la même occasion ramener votre chien au calme s’il tend à s’élancer pour manger quelque chose de non-comestible. 

Afin d’approfondir, et consolider cette indication d’auto-contrôle, le jeu du « On-Off » peut-être un excellent entrainement qui permettra à votre chien de se défouler, tout en nourrissant votre complicité ! 

Comment modifier un comportement déjà installé

À la suite de cet article, vous avez entre les mains tous les outils nécessaires afin d’appréhender, ou détourner l’habitude de votre chien à manger tout ce qu’il trouve. 

Oui mais voilà, malgré tout, vous voilà au beau milieu d’une balade. Ou à table avec des amis, et votre ami à quatre pattes semble avoir trouvé quelque chose de fort appétissant à son sens, bien que beaucoup moins au votre … Si vôtre chien est déjà habitué à pouvoir manger ce que bon lui semble, et qu’il refuse de vous céder sa possession, il vous faudra avancer progressivement

Dans un premier temps, il vous faudra créer, et renforcer un conditionnement simple qui nourrira la confiance de votre chien envers vous, et vos indications/demandes : renoncer, c’est gagner ! Pour cela, échangez par une friandise ce que votre chien refuse de vous céder, et félicitez-le au moindre signe de renoncement. 

Petit à petit, votre chien acceptera de plus en plus facilement de vous céder ce qu’il tient, et vous fera confiance si vous répondez à ses besoins de manières appropriées. Vous pourrez alors travailler sur l’anticipation de ce comportement grâce aux indications éducatives mentionnées plus haut (et réduire petit à petit les friandises par la même occasion).

En renforçant positivement le comportement que vous souhaitez que votre chien adopte; c’est-à-dire en le félicitant à chaque fois, votre chien comprendra rapidement quelle attitude adopter afin que tout ce passe pour le mieux ! 

Articles liés

Pourquoi mon chien mange de l’herbe ?

Une chose est sûre, c’est bien que votre compagnon canin adoré n’est pas une vache. Alors lorsque ce dernier se retrouve à manger l’aliment favoris de nos amis ruminants, des questions peuvent être amenées à se poser. Mais pourquoi mon chien mange-t-il de l’herbe ? Cette question mène souvent à d’autres inquiétudes; mon chien a-t-il…

Mon chien tremble – Causes & Solutions | OhmyPuppy

Il arrive que les chiens tremblent ou se secouent bien qu’il ne fasse pas particulièrement froid. C’est un phénomène particulièrement observé chez les chiens de petite taille, comme les chihuahuas par exemple. Mais bien que les tremblements puissent parfois sembler habituels, il arrive aussi que ces signes corporels puissent transmettre un tout autre message. Il existe en effet…

Calmer les aboiements excessifs de son chien

Au même titre que les humains communiquent par le biais de la voix, les chiens « parlent » via leurs aboiements. Dès l’enfance, on nous a appris à parler d’une voix modérée, rythmée par les circonstances environnantes. Et il en va de même pour nous amis les chiens !  Dès sa naissance, le chiot apprendra la socialisation…

Réponses