Le guide du langage corporel du chien

Je pense que nous avons déjà tous rêvé de pouvoir parler librement avec son ami à quatre pattes. Et à dire vrai, ça éviterait pas mal de petits soucis du quotidien, de type Canin … Pourtant, votre chien vous parle déjà, mais avec son propre langage. En décodant certaines attitudes corporelles, vous pourriez en savoir un peu plus long sur votre compagnon favoris 🐾

Les chiens parlent … mais que disent-ils ?

L’idée que les chiens ne parlent pas est en soit farfelue. Bien sûr, ils n’ont pas la capacité de former des mots intelligibles par l’homme, et de discuter de l’intrigue de votre dernière série Netflix; Mais ça ne veut pas dire que les animaux ne peuvent pas vous faire découvrir ce qu’il se passe dans leurs monde ^^

Les chiens peuvent communiquer par toutes sortes de moyens physiques, en passant par l’attitude, les sons émit par l’appareil vocal ou des mouvements spécifiques. Même le plus novice des propriétaire de chien finirait vite par se rendre compte que son compagnon à poils tente de lui faire comprendre quelque chose, bien qu’il ne puisse parler la même langue !

Pourtant, c’est là que réside le nœud. Nous savons que nos chiens tentent de nous dire quelque chose, mais nous n’avons pas la moindre idée de ce que cela pourrait être … Et si vous n’y faites pas attention, vous risquez de passer à côté de signaux envoyés par votre chien, et de vous retrouver dans une fâcheuse posture !

Une partie de cette incompréhension, vient de l’idée que les chiens communiquent sur la même « hauteur de sens », que des humains le font avec le langage. Mais c’est une hypothèse fausse. Et ce n’est pas simplement parce que nous pouvons dire des mots et qu’ils ne peuvent pas.

Les humains, ont tendance à communiquer à travers leurs expériences acquises, l’environnement, l’émotion. Les chiens, en revanche, communiquent principalement à un niveau instinctif ! Celui qui a ses racines dans les temps anciens, où ils parcouraient la terre en bête sauvage, de manière naturelle…

Et cela a du sens quand on y pense. Les chiens sauvages ne sont pas habitués aux hommes de manière naturelle, à ce titre, une grande partie de leur langage canin provient de leur capacité à communiquer avec d’autres chiens. Et ils ont conservés leur mode de communication au fil du temps.

Maintenant, votre chien n’est pas totalement inconscient de ce que vous lui dites – des études montrent qu’ils ont reprit quelques mots au fil des générations. Mais pour pouvoir comprendre son langage, il vous faudra vous adapter à son rythme ! Et vos rapports ne sont porteront que mieux 🙂 

De quelles manières votre chien utilise-t-il sont corps pour communiquer avec vous ?

Bien que votre chien soit dans l’incapacité de parler avec des mots, il n’en demeure pas moins un compagnon extrêmement communicatif. Votre chien va utiliser tout son corps pour vous transmettre ses désirs et besoins. Il sera même capable de vous donner une idée assez précise de son humeur à tout moment; à vous d’en déchiffrer les codes 🙂 

Les membres tels que la queue, les oreilles, les yeux, les pattes, et le positionnement du chien sont tous autant des signaux de communications que pour nous nos propres mots ! Cependant, les mots de sa communication peuvent rapidement devenir flous si nous ne savons pas à quoi correspondes ces mouvements.

Le mythe de la queue

La queue est certainement la partie du corps de votre chien la plus propice à une mauvaise interprétation. Dans l’univers de la communication canine, la queue du chiens permet de décrypter bien des informations. Elle est cependant trop souvent réduite à l’idée de « Queue qui remue = Chien heureux »

On peut voir des situations où les chiens, en position de défense, grognent en remuant la queue. C’est là qu’on réalise que le bonheur est relatif. Alors oui, la plupart du temps, lorsqu’un chien remue la queue, ça signifie qu’il est content. Mais d’autres facteurs peuvent venir s’ajouter à l’interprétation de ce signal pour en compléter, voir en altérer le sens.

La position du corps va venir jouer un rôle important dans la compréhension des états de votre chien. Si votre chien est bel et bien détendu, sa queue se balancera d’un mouvement de va et vient rythmé à la mesure de son contentement, le corps dans sa position neutre et balancée. Sa queue ne reposant ni trop haut ni trop bas.

Si compagnon à quatre pattes est submergé par la joie, comme lorsque vous rentrez d’une longue journée de travail par exemple, vous pouvez voir sa queue battre frénétiquement dans un sens relativement aléatoire, au rythme de son émotion. Avec un peu de chance, son petit train remuera même sur le tempo d’un danseur pro ! Entraînant son corps dans un élan de danse, parfois maladroit on ne se le cache pas 🙂

En revanche, si la queue de votre chien remue très haut, ou à son plus bas, le message envoyé peut-être d’une autre nature. Un message qui ne renvoi pas toujours au « plaisir ». Quand la queue de votre chien est levée, cela signal qu’il se tient sur ses gardes focalisant sont attention sur ce qui l’a intrigué. Si sa queue se courbe au dessus de son dos, cela peut vouloir dire qu’il se tient prêt à lancer un assaut. 

Au contraire, dans une position basse, la queue de votre chien peut être un signal de soumission. ça donne une idée de l’échelle d’émotions que votre chien peut vous transmettre par l’observation de sa queue ! Si elle est pratiquement rentrée entre ses pattes ça signifie généralement la peur, et l’anxiété se traduit souvent par une hauteur basse, accompagné d’une pointe relevée. 

Il se peut parfois que la queue de votre chien se fige soudainement, se durcissant. Ce peut être un signe que votre chien souhaite détourner une gêne de manière passive. Cela peut survenir lorsque des étrangers essaient de caresser votre chien alors qu’il n’est pas rassuré par exemple.

Bien entendu, les interprétations des mouvements de la queue sont multiples. D’autant que les races de chiens apportent des caractéristiques propre à chaque chiens. C’est pour cela que plus vous serez proche, et en harmonie avec votre fidèle ami, plus vous serez à même de comprendre et ressentir les intentions qui vous sont destinées. 

Prêtez une oreille attentive aux signes de votre chien

Les oreilles représentent également un facteur essentiel dans la communication canine. Elles sont aussi peut-être la partie du corps la plus à même de varier en fonction de la race de votre chien, rendant son interprétation général plus délicate.

Tout comme la hauteur de la queue, la positions des oreilles de votre chien peut vous aider à déterminer dans quelle humeur se trouve votre ami à poils. 

Si votre chien se trouve dans un état serein et « normal », ses oreilles seront en position naturel, hauteur neutre. Si elles sont légèrement relevées voir reculées, cela veut peut être dire que votre chien est de bons poils et qu’il a envie de jouer avec vous 🙂 

Lorsque les oreilles de votre chien sont extrêmement relevées ou abaissées, c’est sûrement le signe d’un comportement anormal auquel vous devrez prêter toute votre attention. Si ses oreilles sont totalement à plat, c’est un signe certain de peur et de soumission.

Cela dit, les chiens relèves fréquemment leurs oreilles pour différentes raisons, comme on a pu en voir certaines. De la simple curiosité, à l’agressivité, vous seul avec votre connaissance et habitude de votre chien êtes en position de comprendre au mieux les intentions de votre chien.

Encore une fois, les interprétations des signaux peuvent différés en fonctions des races, et du caractère unique de votre chien 🐾

Les yeux sont la fenêtre de l’âme

Les yeux de tout temps, et pour tout être vivant, a toujours été un moyen de communication directe. Dans le monde des chiens, leurs yeux peuvent donner une idée assez précises de leurs intentions relativement facilement, en se basant sur nos propres habitudes de comportements.

Certaines races sont d’ailleurs connues pour leurs regards particulier. Le Border Callie par exemple est célèbre pour son regard pénétrant de chien alpha contrôlant la meute. Il est d’ailleurs traditionnellement employé à la gardes de moutons, et autres animaux de pâturages.

L’ouverture des yeux vous permettra de décrypter un peu plus ce qu’il se passe derrière ce regard parfois trop attendrissant. En position neutre, les yeux de votre chien indiquent qu’il est détendu. Si les pupilles se rétrécissent, ça peut signifier qu’il est en situation de peur, ou d’intimidation. En revanche, si ses yeux s’agrandissent ainsi que ses pupilles, il peut se trouver en état de stress ou d’agressivité.

Un regard, ou même une attitude d’agressivité ne signifie pas systématiquement que le chien passera à l’attaque pour autant. Mais il fait comprendre avec véhémence qu’il tient à son espace personnel, et qu’il compte bien le faire respecter. Certaines situations particulières déclenchent plus facilement ce genre de situations (S’approcher d’un chien lorsqu’il mange par exemple).

En regardant le corps de plus près

Plus vous observerez votre chien, plus vous prendrez l’habitude de sa manière de se mouvoir, et plus vous parviendrez à interpréter avec précision les signaux de votre compagnon à quatre pattes adoré. Cela peut parfois paraître abstrait, d’autant plus quand on est scotché devant tant de mignonnerie et de douceur … Mais outre l’effet « Anhw », certains comportement ont un sens qui dépasse l’esthétique. 

Par exemple, certains pourraient trouver « mignon » une situation où ils attrapent leur chien tandis qu’il les regarde avec une pâte avant levée. Même si ça peut paraître « mignon », son sens pourrait l’être bien moins en témoignant une reconnaissant de domination. Ou alors il peut aussi penser à la friandises que vous lui donnerez prochainement, suites aux entraînements précédents 🙂

Si votre chien se déplace de manière puissante, vigoureuse, voir majestueuse, cela pourrait traduire un état de confiance, pouvant parfois même être un peu trop excessive. Au contraire d’une démarche calculée et basse, signifiant un sentiment d’insécurité. S’il se lève et pars, ou se roule sur le dos en immobilité à votre approche, c’est un message net de soumission. 

Dans certaines situations, les messages corporels qu’utilisent votre chien se rapprochent du sens de ceux que nous avons l’habitude d’utiliser. Par exemple, si vous rapprocher votre visage de votre chien, et qu’il se recule ou se retire complètement, c’est un signe clair qu’il ne tient pas à être dérangé dans sa zone personnel. Mais s’il vous répond en rapprochant son corps, ou en vous grattant de sa pattoune, le message affectif est clair 🙂

Si vous êtes parents, il est nécessaire que vous appreniez à vos enfants comment interpréter les signes communicatifs de votre animal de compagnie. Certains messages ne sont pas toujours reçus à leurs juste sens; tandis que leurs compréhensions ne renforceront que d’autant plus les liens entre votre chien et votre enfant ! 

Identifier les maladies par le langage du corps de votre chien

Analyser, et comprendre le sens du langage corporel de votre chien vous permettra également d’avoir une idée de son état de santé. Après tout, certains signes s’imposent d’eux mêmes; par exemple une patte foulée qui sera moins utilisée et handicapera la démarche de votre chien. D’autres signes peuvent en revanche, être plus subtils à saisir.

Imaginons que votre chien se déplace d’une démarche anormalement lente, ou s’il passe un temps particulier dans son espace personnel/de repos, ayant des difficultés pour en sortir; cela peut être le symptômes de nombreuses maladies, allant de la dépression à la maladie cardiaque. Les yeux d’un chien plissé anormalement peuvent être signes d’infection oculaire. 

Si vous discernez un signal atypique de la communication de votre chien normale, ou au moindre doute pour la santé de votre animal, contactez immédiatement votre vétérinaire. Le langage corporel de votre chien est son seul moyen de s’exprimer. 

Un mot sur la communication non verbale

Bien que votre chien ne puisse prononcer des mots qui vous soit intelligible à proprement parlé, il peut user de sa voix pour vous transmettre des messages afin de vous faire comprendre ses envies. En modulant les sons de leur voix, les chiens ont trouvé leur propre voie de communication ! Bien que certains de ces sons peuvent parfois assez rapidement agacer les tympans … 

Comme chaque propriétaire de chien a pu en faire l’expérience, 

le son le plus courant du chien est son aboiement. Pouvant être identifié selon leurs tons, brefs et brusques ils peuvent transmettre nombres de messages.

Par exemple, une salutation ou un appel à l’attention pourrait se traduire par un aboiement aigu, tandis qu’un aboiement plus frénétique et long pourrait signifier une détresse éventuelle. Alors que les aboiements plus profond et grave pourraient représenter des signes d’agressivités, c’est à vous d’en déterminer le sens des tonalités en fonction de la connaissance de votre chien.

Si votre chien a l’habitude de grogner sur un membre de votre famille dans certaines situations, gardez à l’esprit que ça peut signifier qu’il essai d’exercer son statut de chien dominant/alpha, et non pas nécessairement parce qu’il veut vous attaquer. En revanche vous ne devriez pas lui laisser réitérer ce genre de comportement, il pourrait garder une image peu favorable de la hiérarchie familiale pouvant engendré des problèmes par la suite. 

Voilà pourquoi il vous incombe de veiller à ces petits « dérapage » pendant la phase d’éducation. D’autant plus si vous accueillez un chien relativement âgé qui a ce genre de tendances, n’hésitez pas à demander conseil à un éducateur spécialisé dans ce genre de situation.

Les couinements et gémissements peuvent aussi servir de moyens de communication efficaces. Que ce soit pour exprimer une souffrance éventuelle, ou pour exercer une quelconque manipulation sans vergogne sur votre esprit, il ne tient qu’à vous d’en démystifier leur nature réelle !

Ce qui est encore plus vrai avec les chiots. Si vous réagissez aux moindres de ses couinements, en lui donnant ce qu’il souhaite par exemple, il pourrait vitre assimiler cette action comme le sésame de ses désirs, et flouer de la sorte votre communication.

Tenir compte de la richesse de l’analyse

Au final, apprendre à « parler chien » peut s’apparenter à parler une nouvelle langue. Bien que certains signes et techniques soient relativement évidents, du temps et de la patience seront nécessaires pour en saisir les subtilités. 

Il est nécessaire que vous soyez à l’écoute de votre compagnon poilus tout du long, et prêt à communiquer en s’adaptant à ses moyens, son rythme. Car ils font déjà du moins qu’ils peuvent pour tenter de vous transmettre leurs pensées ! En d’autres mots, c’est à vous de comprendre au mieux les efforts qu’ils vous prêtent 🙂 

En tant qu’apprenti parlant chien, vous avancerez sur la voie d’une main douce et aimante. Cet apprentissage contribuera à renforcer le lien entre votre chien et vous même, ne pouvant qu’être bénéfique pour la suite de vos histoires !

Vous souhaitez vous aussi voir votre chien toujours au meilleur de sa forme, et toujours plus heureux jours après jours? Inscrivez-vous à notre newsletter afin d’être tenu au courant des dernières actualités de l’Univers Canin !

*Vous pouvez si vous le souhaitez vous désabonner grâce au bouton « Désinscription » sous chaque mail à tout moment, enfin … si vous le souhaitez 😊*

Articles liés

Calmer les aboiements excessifs de son chien

Au même titre que les humains communiquent par le biais de la voix, les chiens « parlent » via leurs aboiements. Dès l’enfance, on nous a appris à parler d’une voix modérée, rythmée par les circonstances environnantes. Et il en va de même pour nous amis les chiens !  Dès sa naissance, le chiot apprendra la socialisation…

Réponses