Comprendre l’anxiété de séparation chez le chien – Pour mieux la soigner | OhMyPuppy

Chien seul à la maison pendant le travail

On dit parfois que l’amour rend fou, mais cela suffit-il à justifier le second motif le plus fréquent en consultation comportementale chez le chien : l’anxiété de séparation ? Alors que de nombreux tuteurs s’accordent à dirent que leurs chiens sont adorables lorsqu’ils viennent les solliciter constamment, cet hyper-attachement est cependant à considérer dans son entièreté. Car il peut conduire à un réel mal-être pour votre chien.

Qu'est-ce que l'anxiété de séparation, et pourquoi les chiens en souffrent-ils ?

L’anxiété de séparation chez le chien signifie un trouble du comportement, qui se traduit par une détresse émotionnelle ressentie en l’absence de son ou ses figures de référence. Comme son ou ses tuteurs par exemple. Cette incapacité à gérer le stress causé par la solitude peut provenir de différentes causes, et s’exprimer de manières différentes.

Tout d’abord, il est bon de rappeler que certains types de comportements anxieux peuvent-êtres considérés comme « normaux » chez un chiot de moins de 6 mois. Lors de ses premières semaines de vie, votre chien était attaché aux soins de sa mère dont il dépendait pour pratiquement tout. L’attachement ressenti alors pour sa mère est un lien apaisant, nécessaire au bon développement du chiot, dont vous hériterez plus tard en tant que figure référentielle.

(Ce n’est pas rien d’être retiré de sa fratrie à sa naissance pour venir intégrer un nouveau monde…) 

Lors de son arrivée dans son nouveau foyer, le chiot va très vite se lier d’attache envers un ou plusieurs individus. L’erreur très courante la plus souvent commise à ce moment précis, est de trop bichonner cette bouille d’amour. Ce qui, bien que partant d’une bonne attention, risque fort de lui desservir par la suite. 

En caressant, câlinant, jouant avec votre chien à sa moindre sollicitation, ce dernier risque fort de ne pas pouvoir prendre le détachement nécessaire à son indépendance. De ce fait, à la vue de votre départ, votre chien risque de subir un stress à la « perte » de son pilier référant. En d’autres termes, votre chien est dépendant de vous.

Reconnaître un chien qui souffre d’anxiété de séparation