Comment dépenser son chien efficacement !

deux chiens qui se dépensent ensemble

Quelle que soit la race, l’âge ou l’environnement, un chien a besoin de se dépenser physiquement et mentalement chaque jour (un peu comme nous). Pourtant, passer 4-5 heures par jour à dépenser son chien n’est pas (toujours) évident. Le manque d’activité est l’une des causes les plus fréquentes de problèmes de comportements canins; c’est pourquoi nous verrons dans cet article différentes manières d’occuper, et de dépenser votre chien (et vous par la même occasion ^^) à travers différents types d’activités plus ou moins … sportives !

Que signifie "dépenser son chien"

On parlera ici de répondre aux besoins du chien, en termes de dépense énergétique quotidienne

Permettre à votre chien de libérer ce trop-plein d’énergie chaque jour, lui permettra de vivre les expériences physiques et mentales dont il a besoin, afin de s’épanouir et de se développer.

Un chien n’ayant pas l’occasion de se dépenser suffisamment au quotidien risque de devenir hyperactif. Se défoulant sur ce qui passe à sa portée à grands renforts de crocs et de griffes, et se verra ainsi plus difficile à calmer. 

Les besoins en dépenses de votre compagnon adoré varieront en fonction de sa race et de son tempérament, c’est pourquoi il est important de proposer des activités spécifiques aux envies de votre chien ! 

Pour cela, il est bon de proposer à ami canidé des tests de consentement :

Le but sera ici de mettre en pause l’activité en cours (un jeu en cours, une interaction, etc…) afin de voir si votre chien cherche à reprendre le fil

Si votre chien en redemande, vous serez alors sûr qu’il en tire un plaisir certain. S’il se détourne ou initie quelque chose d’autre, vous n’aurez plus qu’à trouver ce qui saura captiver l’attention de votre compagnon à quatre pattes. 

La dépense physique

Comprend toutes les activités permettant à votre chien d’éprouver son corps, et ainsi de le développer au quotidien. 

Il vous faut veiller à proposer des activités relatives aux besoins spécifiques de votre chien, en fonction de sa race et de ses envies. Le manque d’exercice physique est la source la plus fréquente d’hyperactivité chez les chiens de nos jours, dont découlent la plupart des problèmes de comportements qui posent problème en règle générale. 

Et la dépense morale

Aura pour but d’éprouver les capacités mentales de votre compagnon à poils. 

Sa réflexion, sa compréhension, son intelligence en somme, doivent être stimulées chaque jour afin de nourrir l’esprit de votre chien, et par la même occasion consolider l’écoute et la confiance qui vous lie pas le biais de l’éducation positive.

Et de fait ! En moyenne, on dit que 15 minutes de dépense mentale équivaudraient à 1 heure de dépense physique, bien que les deux types d’activités soient complémentaires, et nécessaires 🙂

Chiot dans un repos bien mérité

Comment permettre à votre chien de dépenser son énergie à la maison ?

à défaut de pouvoir gambader librement dans votre maison, et découvrir tout ce qui l’intrigue par l’usage de ses dents, il est bon de proposer des exutoires à votre chien afin qu’il puisse se dépenser de manière cohérente et productive, et ce même chez vous ! 

 L’apprentissage de nouvelles indications peut-être une excellente manière de dépenser mentalement votre chien, tout en peaufinant son éducation au quotidien ! Ici, l’idée n’est pas de transformer votre chien en bête de cirque, mais de lui proposer de la matière éducative progressive, afin de le stimuler quotidiennement. Les chiens, tout comme les humains, ont besoin d’apprendre toute leur vie afin de pouvoir s’épanouir !

Dans cette optique, l’idéal sera de proposer à votre chien de courtes séances d’apprentissages, mais répétées tout au long de la journée. Apprenez-lui dans un premier temps les indications de base de l’éducation canine tels que le « assis », le « pas bouger » , puis pimenter un peu-être un peu plus avec un « donne la patte » ou « fait le beau », « tourne » etc … 

Exemples de jeux éducatifs pour
dépenser votre chien

Certains jeux avec votre chien pourront vous aider à renforcer des indications, ou même des notions éducatives essentielles comme l’auto-contrôle en apprenant à votre chien à gérer sa frustration. 

En voici quelques exemples ! 

Jouer à cache-cache avec son chien

Jouer au cache-cache avec votre chien est une bonne initiation au rappel, habituant votre chien à vous prêter son attention et à vous chercher/retrouver sur demande. Ce petit jeu auquel se prête la plupart des chiens avec le plus grand des plaisirs stimulera activement l’instinct de recherche de votre chien, son odorat, et ses sens de manière plus générale. À pratiquer sans modération ! 🙂 

  • Étape 1 : l'idéal pour vos premières fois sera de commencer le jeu dans un espace calme, et clos afin de restreindre l'espace de recherche (chez vous par exemple !) et d'amener votre chien à un état de calme et d'écoute.
  • Étape 2 : Demandez ensuite à votre chien de ne "pas bouger", avant d'aller vous cacher dans une autre pièce/derrière un canapé, ou là où votre imagination vous guidera 🙂
  • Étape 3 : Dès que votre ami canidé vous trouvera, félicitez-le (caresse…) et récompensez-le avec une petite friandise ! Si ce dernier éprouve quelques difficultés à vous mettre la patte dessus, n'hésitez pas à l'aiguiller en l'appelant par son prénom toutes les 5-10 secondes !
  • Étape 4 : Petit à petit, vous pouvez essayer d'augmenter l'espace de recherche, et la distance à laquelle vous vous cachez. Allez-y progressivement ! Gardez le plaisir du jeu, et faites en sorte que votre chien finisse toujours par vous trouver.
  • Étape 5 :Une fois votre chien à l’aise avec ce petit jeu, essayez de jouer avec lui à l’extérieur !
    Attention de ne pas brûlez les étapes, car un chien peut très vite se perdre en forêt, parc… Par mesure de sécurité, gardez toujours un oeil sur lui, où que vous soyez !

Le jeu de la devinette, ou le "où se cache la friandise ?"

Le but ici, comme dans les casinos ou les jeux de magie, sera de faire deviner à votre chien où se trouve la friandise, dissimulées sous 3 bol/pots/contenants que vous échangerez de place. 

  • Étape 1 : Demandez à votre chien de "s'asseoir", et de "ne pas bouger" face à vous, et placez les 3 bols entre vous.
  • Étape 2 : Dissimulez ensuite une friandise sous un des bols, en les laissant à la même place dans un premier temps, et annoncez une indication du type "Cherche !"
    Lorsque votre chien touche le bon bol du nez (ou s'il le bascule carrément avec sa patte, pour les chiens moins patients:) récompensez-le de la friandise désirée, en le félicitant joyeusement.
    Il ne faut pas que votre chien tente de s'emparer de la friandise avant votre indication ! Si votre petit (ou grand) gourmand ne peut s'empêcher de se ruer sur la friandise, alors l'exercice se transformera en un jeu de assis/reste.
  • Étape 3 : Une fois l'étape précédente assimilée, vous pouvez commencer à pimenter le jeu en interchangeant les bols ! Dans un premier temps, quelques tours de passes-passes suffiront à corser le jeu, jusqu'à pouvoir augmenter la cadence et les échanges.

Le jeu du On/Off

L’exercice du On/Off est un excellent apprentissage de l’auto-contrôle en s’amusant, également utile pour apprendre le stop à votre chien. Le but ici sera d’amener votre chien à un haut niveau d’excitation,  de redescendre sur un signal à un état de calme, avant de reprendre de plus belle. Parfait pour que votre chien comprenne que parfois, renoncer c’est gagner ! 

  • Étape 1 : Placez-vous face à votre chien, dans un endroit calme, muni d'un jouet que votre chien apprécie (mais qui ne l'excite pas trop non plus) idéalement un jouet à corde, et commencez à jouer avec lui en l'incitant verbalement. Le but sera que votre chien et vous tiriez chacun sur la corde. Lors du jeu, prenez une position fléchie, ou le dos courbé et parlez d'une voix qui monte vers l'aiguë, joyeuse, entraînante.
  • Étape 2 : Une fois votre chien assez emporté par le jeu, et juste avant que cela devienne trop compliqué, redressez-vous soudainement, et énoncez votre indication d'arrêt fermement : "Stop !" en gardant une position la plus statique possible, et une main ferme sur le jouet.
  • Étape 3 : Dès que votre chien lâchera le jouet, et aura stoppé son élan, attendez quelques secondes afin d'atteindre un réel retour au calme, puis félicitez/récompensez joyeusement votre chien avant de pouvoir reprendre à l'étape 1. - Si votre chien ne veut pas lâcher son jouet, tentez dans un premier temps d'accentuer plus vos postures ainsi que le ton de votre voix lors de vos indications. N'hésitez pas à exagérer dans un premier temps ! - Si cela ne suffit toujours pas, troquez le jouet dans la gueule de votre chien contre une friandise, ou un autre jouet, et félicitez-le pour ce début de renoncement !

Au-delà de fournir une belle dépense aussi bien physique que mentale à votre chien, cet exercice nourrira le lien qui vous unit, en améliorant votre écoute mutuelle. Il ne vous reste plus qu’à pratiquer ces petites parties de plaisir au quotidien, dans le cadre d’une balade à l’extérieur, ou bien chez vous ! 🙂 

Les jouets éducatifs

Les fabricants d’accessoires animaliers ne manquent pas d’imaginations de nos jours. Et pour cause ! 

Ces dernières années, nous avons pu voir apparaître sur le marché de nombreux accessoires et jouets dits éducatifs, permettant à nos amis à quatre pattes de stimuler leurs sens et instincts, tout en répondant à leurs besoins et envies, le plus souvent appâté par de douces gourmandises … Ou simplement par amour du jeu ! 

Le tapis de fouille, ou le snuffle mat

Un tapis de fouille, ou « Snuffle Mat », est un tapis le plus souvent composé de divers bandes de tissu, proposant aux chiens divers « challenges » afin qu’ils puissent récupérer les gourmandises que vous y aurez cachées au préalable. Ils sont utilités afin d’encourager, et développer les aptitudes cognitives des chiens, tout en mettant à l’épreuve ses sens. En passant par l’odorat, son aptitude naturelle à la fouille, et une certaine patience, votre chien parviendra avec grands plaisirs à dénicher les petits trésors qui y sont enfouis 🙂

 

Si vous souhaitez faire votre propre tapis de fouille vous-même, jetez un oeil à notre guide DIY ! 

Les jouets Kong

Recommandé par tous les professionnels, le jouet kong est la star de tous les jouets pour chiens. C’est même l’accessoire de jeu canin plus vendu aux États-Unis, dans les pays nordiques et anglo-saxons. Rien que ça ! Fabriqué à partir d’un caoutchouc naturel et très résistant, il saura faire face à la mâchoire volontaire de votre ami à quatre pattes; pour peu que vous lui preniez la taille adaptée ! (Une taille trop grande peut s’avérer dangereux pour la mâchoire de votre chien)

Mais la particularité de cet accessoire ne s’arrête pas là. Vous pourrez le garnir de croquettes, de beurre d’arachides, ou autres gourmandises dont votre chien raffole … De quoi le tenir occupé pendant quelques heures facilement, tout en stimulant ses sens !

La balle "magique"

Ce type de balle fait littéralement fureur en ce moment ! 

Vous pouvez les garnir à volonté, et les laisser à votre chien durant de courtes absences … De quoi le tenir occupé un petit moment pour sûr ! 

Vous pouvez également adapter le concept avec une balle de tennis, que vous pouvez trouer afin d’y glisser des croquettes et autres friandises.

Les différents sports canins : lequel choisir ?

Chien en pleine course

Pratiquer un sport canin est une excellente manière de passer de beaux moments de complicité avec votre chien, tout en approfondissant son apprentissage au quotidien (et puis, un peu d’exercice ne fait jamais de mal ^^). Une façon d’apprendre les indications de bases avec plaisir !

Parmi les nombreuses disciplines existantes, nous en présenterons trois des plus connus :

L'agility

Cette discipline sportive des plus complètes, originaire de Grande-Bretagne, consiste pour le chien à effectuer librement (sans laisse ni collier) un parcours d’obstacles le plus proprement et rapidement possible, sous les directives de son humain. 

Ce sport vise à développer (comme son nom l’indique) l’agilité, mais également la souplesse l’intelligence et l’écoute.

Sur le parcours, le chien rencontrera plusieurs types d’obstacles : Des haies à la hauteur proportionnelle à la catégorie du chien, des tunnels rigides et souples. Aussi appelés « Chaussettes », les Balançoires, les Rampes

L’agility est le plus souvent pratiqué en club canin, vous proposant un réel cadre éducatif, accompagné de professionnels qui vous permettront à vous et votre chien, de progresser à votre rythme avec des réponses proprex aux difficultés rencontrées. 

Le canicross

Egalement appelé Cani-course, vous l’aurez compris cette activité consiste à courir avec son chien ! 

Le binôme, pouvant-être relié par le biais d’une longe d’environ 2 mètres, réalise un parcours déterminé à l’avance sur différents types de terrain et à distances variées (sentiers de forêt, chemins de campagne, balade en ville, etc …).

Le Cani-VTT, ou le Canicyclocross est une variante de cette discipline se pratiquant cette fois-ci … à vélo !

Pour ces deux disciplines, le chien mènera toujours la course, en étant à l’avant de son maître. La longe, un peu plus grande en CaniVTT, proposera à votre chien un type d’exercice de traction, sollicitant l’entièreté du corps de votre chien. En d’autres termes, c’est une excellente habitude à ancrer dans notre quotidien, avec peu de moyens ! 

L'obé-rythmée

Pour les plus talentueux de nos loulous, l’obé-rythmée pourrait-être une activité passionnante

Celle-ci consiste en la réalisation d’une suite de mouvements et d’actions au rythme d’une musique, dévoilant une histoire que votre chien interprétera. 

L’obée-rythmée est très souvent comparée à l’agility, de par leur demande d’écoute, et de précision dans l’exécution. Ce qui viendra différencier les deux disciplines sera donc le manque de musique pour l’agility, et l’absence d’obstacle en obée-rythmée !

Cette activité canine particulièrement bénéfique, nourrira la complicité qui vous unit à votre chien et développera votre écoute mutuelle. C’est uniquement grâce à cela que vous pourrez réaliser de gracieuses danses : de par votre écoute, et le plaisir que vous partagerez !

Pour finir ...

Il existe mille et une manières de dépenser son chien efficacement au quotidien, de répondre à ses besoins physiques et mentaux tout en s’offrant de réelles parties de plaisirs et d’exercices communs ! Une simple rencontre avec d’autres chiens peut offrir de nombreux bienfaits par exemple, et permettre à votre chien d’apprendre des choses, difficilement transmissibles avec nos mots.

Variez les plaisirs, en adoptant de nouvelles habitudes dans votre quotidien. Essayez-vous à de nouvelles activités (le Doga par exemple), laissez-vous surprendre par de nouvelles sensations et l’engouement de votre chien, et qui sait, peut-être y découvrirez-vous de nouvelles passions

 

Articles liés

Comment calmer un chien trop excité ? | Les Conseils OhMyPuppy

Il est parfois compliqué de parvenir à canaliser l’énergie débordante de son chien, tout comme calmer un chien excité, une fois l’âge adulte atteint. Un chiot de quelques kilos sautillant dans tous les sens pour essayer d’atteindre votre figure, à grands renforts de léchouilles, peut dans un premier temps sembler mignon. Mais un chien de 40kg dans un état d’excitation excessif…

Calmer les aboiements excessifs de son chien

Au même titre que les humains communiquent par le biais de la voix, les chiens « parlent » via leurs aboiements. Dès l’enfance, on nous a appris à parler d’une voix modérée, rythmée par les circonstances environnantes. Et il en va de même pour nous amis les chiens !  Dès sa naissance, le chiot apprendra la socialisation…

Réponses