Anthropomorphisme : Quand nous faisons peser notre regard sur notre chien

l'anthropomorphisme chez le chien

De nos jours, l’anthropomorphisme chez le chien a tendance à se banaliser au sein de  notre quotidien. 

Certains exemples peuvent prêter à sourire, comme le fait de mettre un couvert à sa table pour son adorable ami à quatre pattes, ou encore habiller son chien à l’image d’un enfant. Mais d’autres facettes peuvent mener à des conséquences plus lourdes sur la relation Humain / Animal. 

L’anthropomorphisme se traduit par une « tendance à attribuer les sentiments, passions, actes et traits humains, à ce qui n’est pas humain.  » (Larousse). Autrement dit, dans notre contexte, prêter à un chien des émotions, des attitudes, et des pensées propres à notre condition humaine. Et par extension, les considérer et traiter comme tels. Ce terme s’oppose à l’anthropocentrisme, qui place l’Homme au centre du monde, ne considérant pas les autres animaux comme étant capable de ressentir les mêmes choses que l’Homme. 

L’œil que vous prêtez à votre chien, et l’interprétation que vous faites de ses faits et gestes déterminent vos réactions, et votre considération à l’égard de votre chien. C’est pourquoi il est essentiel d’apporter un regard objectif, et conscient des différences entre nos deux espèces, afin de pouvoir conduire au mieux, et de manière appropriée l’éducation de votre chien.

Allons un peu plus loin dans la complexité du regard humain ! 

Les dangers de l'anthropomorphisme chez le chien

chien enfant

Afin de construire une relation saine, basée sur la compréhension et l’harmonie entre vous et votre chien; il est nécessaire, mais également subtil, de différencier l’anthropomorphisme des réelles émotions et ressentis de votre chien, propre à son espèce.

Il y a si je puis dire, plusieurs « stades » aux dangers relatifs à l’anthropomorphisme chez le chien. Tout dépend du degré de conscience du maître, et de la manière dont cette considération impact le chien. 

Par exemple, une personne qui « habillera » son chien en ayant conscience de sa nature réelle de chien, et ne lui imposant pas sa volonté contre son gré, n’aura pas les mêmes conséquences qu’une personne qui « habille » son chien à l’image d’un enfant, en s’attendant à ce qu’il  agisse de la sorte (en lui tenant rigueur de s’être roulé dans la boue, avec ses nouvelles fringues Wadig et Pawltair, par exemple) 

Le fait de porter à son chien des attentes, et interprétations propres à notre raisonnement humain, laisse de côté le regard que porte le chien sur son monde, et ainsi sa compréhension liée. Ce qui a pour effet de créer un faussé d’incompréhension dans la relation que vous entretenez avec votre chien. 

Le risque étant d’accumuler une amertume à l’encontre de votre chien ne répondant pas à vos attentes. Comme pour les êtres humains, imposer ses attentes et illusions à un être (en l’occurrence à votre chien), en faisant fi de ses propres volontés et de sa nature, est voué à l’échec/déception. 

Exemples d'anthropomorphismes chez le chien

Chien à table

Qui n’a jamais entendu dire – ou même pensé – qu’un chien était jaloux, qu’il se vengeait de de votre désaccord du fait qu’il ait mâchouillé votre canapé, ou bien même, qu’un chien est un voleur puisqu’il s’empare de la nourriture laissée sur la table à sa portée en l’absence de ses maîtres …

Voici des exemples d’anthropomorphisme; de situations appréhendées par notre cerveau humain, interprétées par ses habitudes et comparaisons propres aux spécificités de notre espèce. 

Un chien réagira aux situations auxquelles il fait face avec son « programme chien », c’est-à-dire de par sa vision du monde, ses réflexes propres à sa race, et les habitudes que vous lui aurez léguées de par votre éducation. 

1 - Mon chien vole la nourriture à table

Voilà un cas de figure qui risque de sembler familier, nous connaissons tous la passion commune que partagent nos amis les chiens pour la nourriture. Une passion qui parfois, ne connait pas de limites … 

Imaginons, vous êtes à table tranquillement, en train de savourer une bonne fin de journée bien méritée. 

Vous commencez à savourer le contenu de votre assiette quand soudain, vous vous apercevez que vous avez oublié la moutarde, ou n’importe quoi d’autre. Bref, vous vous levez pour aller chercher ce qu’il vous manque. Mais à votre retour, vous constatez le trou béants laissant place au blanc de votre assiette, là où se tenait il y a quelques secondes encore le succulent plat que vous veniez à peine de mijoter.

  • D’un point de vue humain, on aura tendance à penser que le chien a attendu votre départ -malicieusement –  pour pouvoir vous chiper le repas qui vous était destiné. En découlant ainsi un certain ressentiment à l’égard du chien, qui se sera conduit à l’image d’un « voleur », attendant la bonne occasion de vous chiper votre possession. 
  • Mais du point de vue du chien ? Il vous voit à table, lieux d’abondance de nourriture, appâté par le doux fumet de la viande que vous avez cuisiné aux petits oignons … Et soudain, il vous voit se lever, et vous éloigner de ce banquet si alléchants. « Wouwf, mon (ma) Humain(e) est déjà rassasié(e) ? Quelle aubaine ! Allez hop, je vais déguster ces délicieux trésors un peu plus loin dans un endroit tranquille ! »

 Il faut garder à l’esprit qu’un chien ne partage pas la notion de propriété privée, ni de départ momentané;  et encore moins que votre nourriture reste en votre possession lors de vos absences. 

Si par le passé, vous avez cédé aux demandes de votre chien, en lui partageant votre plat de temps en temps selon votre bon cœur … Il gardera en mémoire qu’il y a une possibilité pour lui de se ravir les babines, sans trop bien savoir ce qui lui permet d’accéder à ces trésors gustatifs et olfactifs. 

2 - Mon chien me fait payer mes absences un peu trop longues ... En détruisant toute la maison !

Il y a quelques années de cela, j’ai eu le plaisir d’accueillir un petit Cocker à la maison. Une boule d’amour, mais doté d’un sacré caractère ! Au tout début, lorsque je m’absentais plus de 3 heures de la maison, il se mettait systématiquement à mâchouiller le même bout de couette. Toujours le même, dès qu’il restait seul plus de 3 heures ! 

Au début, j’étais intimement convaincu qu’il cherchait à me faire passer un message. Qu’il cherchait à me faire comprendre qu’il m’en voulait de le laisser seul, et me punissait par la destruction de mon lit adoré … J’ai alors lu tout ce que je pouvais sur le net, pour parvenir à comprendre la situation, et surtout savoir comment agir de manière juste. 

C’est à ce moment-là que j’ai découvert ce qu’était l’anthropomorphisme chez le chien, ou plutôt, que j’ai finalement mis le doigt sur mon erreur d’interprétation. 

Ipso, (mon p’tit Cocker tête brûlé) ne cherchait pas à me « punir » d’une quelconque manière. 

Il s’ennuyait ferme, tout simplement  !

Du point de vue du chien

8 heure du matin : Ah tiens, le réveil sonne ! Petite léchouille à mon Humain adoré, pendant qu’il ira faire mumuse sous l’eau comme tous les matins, je vais aller prendre un petit déjeuner, et faire un petit tour voir si les autres sont réveillés !  

9 heure : Haaa ça fait du bien de se dégourdir les pattes ! Cette petite balade était fort sympathique, mais un peu courte à mon goût … J’ai bien vu que mon Humain avait le pas vif, il a l’air pressé du coup je ne me suis pas trop attardé sur toutes ces douces odeurs qui n’étaient pas là la veille ! On s’amusera plus tard ! 

9 heure 30 : Bon et bien, me voilà seul … En attendant le retour de mon Humain, je vais aller profiter d’une petite grasse mat’ !

11 heure : Hm, je n’suis plus fatigué. Je vais voir ce que j’peux faire ! 

11 heure 30 : J’ai faits un bon tour de la maison, rien n’a bougé. Tout est en ordre. Silencieux. Je vais aller me blottir sur le lit confortable de mon Humain, j’aime bien son odeur !

12 heure 30 : Il ne se passe rien … Toujours rien. Encore ce même mur, cette même chaise. Cette même chambre inanimée. Y’a bien ce petit truc qui dépasse là, au niveau de là où mon humain se recroqueville tout le temps. J’vais lui mettre un p’ti coup de langue tiens, j’aime bien, ça me rappelle des bons moments ! … Ah tiens mais ça sort si je tire un peu … ? 

On connait tous la suite … 🙂

un chien destructeur de maison

Prêter chaque jour un regard neuf à son chien

Je n’ai pu prendre conscience de mon erreur d’interprétation qu’en apportant un regard différent à mon chien, et aux signaux qu’il m’envoyait. 

Au lieu de lui en vouloir, et de le punir de déchiqueter jour après jour ma couette-doudou dans un acte me semblait-il de vengeance malicieuse, j’ai tenté de voir les choses autrement. Et de résoudre le problème en profondeur. 

Pour cela j’ai apporté à Ipso des réponses à ses besoins de chien

  • Avant de partir travailler, je lui ai proposé des promenades plus longues, lui permettant de se dépenser plus. D’en voir plus. 
  • J’en ai également profité pour instaurer de courtes sessions éducatives quotidiennes, chaque matin, afin de nourrir la relation de complicité avec ma petite tornade tant aimée. 
  • Une fois de retour, je lui donnais une occupation alimentaire congelée afin de le tenir occupé un bon petit moment (Aujourd’hui un Tapis de fouille, ou bien un Kong sont des occupations parfaites pour cela). Et j’en profitais pour m’éclipser au boulot, laissant mon Cocker bien concentré sur ses léchouilles passionnés. 
Et c’est à partir de ce jour que j’ai pu sauver mes couettes. 

Saisissez les véritables besoins de votre chien

Chaque chien ayant son propre caractère, des besoins spécifiques, et une histoire unique, il vous faudra redoubler de conscience afin de ne pas tomber dans le piège de la compréhension humaine ! 

Tentez d’apporter chaque jour un regard objectif à votre compagnon à quatre pattes, en ayant conscience de sa nature si particulière de chien, et des spécificités qui y sont liées. 

Nos amis à poils sont assez merveilleux pour être aimé comme ils sont, loin de nos comparaisons humaines. Nous avons la chance de vivre aux côtés d’autres espèces, laissons-nous la joie de les écouter, et de les découvrir dans toute leur entièreté ! 

Articles liés

D’où vient ce regard si attendrissant chez le chien ?

Les chiens, ces grands comédiens. Vous connaissez peut-être déjà ce regard si particulier … Vous savez, celui teinté d’une douce tristesse attendrissante, plein d’espoir, celui qui fait fondre notre coeur.  Et parfois même nos résistances face à certaines situations ?  La contraction des muscles sourciliers chez le chien provoque cette expression, nous rappelant nos petites…

Technique d’éducation canine: La règle des 3D

L’éducation canine n’est pas toujours chose aisée. Chaque chien ayant sa propre et précieuse personnalité, il vous faudra faire preuve d’écoute, de patience, et bien entendu de beaucoup d’amour afin de construire une relation de compréhension entre vous, et votre chien adoré.  Et pour cela, rien de tel que de structurer vos enseignements, en progressant…

Le suivi naturel et votre chien

L’idée même de pouvoir se promener en toute liberté et sécurité avec son chien, et ce sans attache, séduirait la plupart des personnes partageant leur quotidien avec un compagnon à quatre pattes. Et pour cause !  Dans cette optique, établir une relation d’écoute avec son partenaire à poils est nécessaire. Le suivi naturel, comme le…

Réponses