Alerte canicule ! Comment Protéger votre chien de la chaleur

Chien qui boit

Avec un certains bien-être propre à l’été, les beaux-jours actuels ont également apporté avec eux des températures exceptionnellement hautes. 

Outre les barbucs, et les sessions baignades pour les plus chanceux, il nous faut rester vigilants face à ces températures inhabituelles, et à l’impact potentiel sur nos amis à quatre pattes. 

Dans cet article, découvrez comment nos Loulous se protègent face aux fortes chaleurs, et les mesures à adopter afin de limiter les dangers qui y sont liés ! 

N’hésitez pas à partager cet article avec les autres propriétaires de chien de votre entourage, afin qu’ils soient conscients des risques potentiels. Et aptes à protéger leur chien de la chaleur !

Bonne lecture :) 

Comment les chiens réagissent-ils aux fortes chaleurs ?

Comme pour les Humains face à de hautes températures, voire caniculaires, le corps du Chien va tenter de s’adapter à ces excès de températures. 

Pour cela, plusieurs moyens sont à sa disposition. 

Au-delà de l’adaptation comportementale, que nous détaillerons un peu plus bas, la respiration est une méthode importante de régulation chez nos amis poilus. 

L’augmentation du rythme respiratoire permet aux chiens d’expulser l’air chaud et humide, et ainsi d’inspirer un plus frais et sec. 

Également, les vaisseaux à la surface du corps vont se dilater, afin d’évacuer plus efficacement la chaleur. On peut d’ailleurs constater que la peau du pavillon des oreilles aura tendance à rougir, ou que les vaisseaux sont plus visibles. Présentant une « chaleur » particulière au niveau des oreilles. 

Il se peut que la truffe de votre chien soit chaude, et sèche sans que cela rapporte à une maladie quelconque. 

Cette dilatation requiert un effort supplémentaire au cœur afin de faire circuler le sang, augmentant ainsi le rythme cardiaque. 

Plus la chaleur est forte, plus il sera difficile pour votre chien de réguler sa température corporelle, demandant une quantité d’énergie décuplée

Au vu de ces procédés physiques, il est recommandé de rester vigilants face à ces trois facteurs; 

  • L’épuisement dû à la chaleur. 
  • La défaillance respiratoire, touchant particulièrement les animaux « fragiles » comme les brachycéphales -nez écrasé- ou des chiens présentant une pathologie pulmonaire.
  • La défaillance cardiaque, concerne plus particulièrement les chiens suivis et/ou traités pour une maladie cardiaque.

Comment les chiens se rafraîchissent-ils lorsqu'il fait chaud ?

Funny dog shaking off water

Contrairement à nous, les chiens ne transpirent que très peu. 

Chez eux, les quelques glandes sudoripares à l’origine de la sueur ne se situent qu’entre leurs coussinets. Tandis que nous en avons sur tout le corps. 

Cela peut s’expliquer par le processus même de la transpiration. L’eau a besoin de chaleur afin de s’évaporer. Chez l’Homme, lorsque la température du corps est trop élevée, les vaisseaux de surface s’ouvrent plus (vasodilatation) afin de permettre au sang d’amener la chaleur corporelle en surface. Tandis que le corps des mammifères -comme les chiens ou les chats- possèdent naturellement une température corporelle plus élevé. Les poussant à trouver d’autres voies de régulation. 

Alors, comment s’y prennent-ils, et comment pouvons-nous les aider ? 

Comment aider son chien à réguler sa chaleur corporelle

Outre les phénomènes physiques que votre chien mettra en œuvre, comme la respiration haletante afin de faciliter le renouvellement de l’air, et la dilatation des vaisseaux, les chiens mettront en place des stratégies parfois surprenante afin de s’offrir un moment de bien-être sous ces fortes chaleurs. 

Certains chiens prendront l’habitude de creuser des trous ! Assez malin, bien que rarement apprécié par le propriétaire, cette technique consiste à retourner la terre sur 20-50 cm, afin de pouvoir s’allonger et profiter de cette terre fraîche et humide l’espace de quelques heures. 

D’autres préféreront un petit coin d’ombre afin d’y pratiquer une bonne sieste réparatrice, leur permettant ainsi d’économiser leur énergie, et par conséquent, de moins souffrir la chaleur. 

A la maison